Blog

La voiture électrique a-t-elle un réel avenir en France ?

Après la toute première commercialisation de la première voiture électrique par Tesla, plusieurs autres constructeurs automobiles notamment Renault, Nissan, BMW ou encore le chinois BYD se sont aussi lancés dans la fabrication et la commercialisation des voiture électriques. Pour rappel, les fabricants de voitures électriques ont pour objectif d’augmenter le nombre de voitures électriques, afin de participer à l’amélioration des conditions de vie dans les grandes villes. Aussi, ils veulent participer activement à la réduction de la pollution de l’air, des émissions de gaz à effet de serre et des nuisances sonores.

Quelques avantages de la voiture électrique.

La voiture électrique est appréciée pour les nombreux avantages qu’elle offre. En effet, elle est les plus propre et le plus écologique, car, elle ne produit ni fumée, ni particules pouvant polluer l’environnement. Son ‘’bilan carbone’’ est son atout majeur pour séduire les écologistes. En ce qui concerne son fonctionnement, la voiture électrique est équipée d’un système intelligent qui régularise la consommation en énergie électrique. Pendant les moments de ralenti, la consommation est de 0% et la batterie se recharge automatiquement lorsque le conducteur décélère. La voiture électrique a un moteur électrique qui peut résister à toutes les épreuves. Avec elle, plus d’essence à acheter et plus de vidange à faire. L’usure du moteur est donc moins importante sur une longue durée d’utilisation. En tenant compte de ses quelques avantages, on peut se permettre de dire que la voiture électrique est la voiture du futur.

L’avenir de la voiture électrique en France.

Si ailleurs et plus précisément en Chine, la voiture électrique connait de beaux jours, ce n’est pas le cas en France. En effet, en France, bien que le gouvernement ait décidé de soutenir le développement des voitures électriques à travers des subventions conséquentes, on constate que les consommateurs sont encore très réticents. Ceci se justifie d’ailleurs par le faible taux de vente de voiture électrique sur le marché. En 2017, par exemple, ce taux était de 1,2% pour environs 31.000 voitures vendues. Ce taux n’a pas sensiblement évolué depuis cette période. Plusieurs raisons sont évoquées par les consommateurs réticents. Pour ces derniers, certes les voitures électriques sont propres et écologiques, mais elles sont excessivement coûteuses. La preuve est que pour s’acheter une voiture électrique, il faut prévoir un minimum de 40.000euros. Une autre est qu’elles se présentent comme une sorte de rupture technologique que les consommateurs ne sont pas encore prêts à accepter. En combinant donc ces deux raisons, on peut conclure que l’avenir est incertain pour la voiture électrique en France.

Laisser un commentaire